J’ai deux amours…

J’ai été bien inspirée de vous raconter le début de ma journée d’hier. Je vais maintenant pouvoir vous raconter la plus jolie des fins…

(Et juste pour vous faire rire, j’étais partie le matin avec un petit sac et les affaires de naissance des bébés et celles pour moi pour accoucher, pour que comme lundi je reparte avec tout et qu’on attende encore un peu…)

16h45

Au détour d’une halte pipi et après 2 monitos et une écho, entendu un « ploc » suivi d’une légère fuite qui m’a fait 1) dire que j’avais plus envie que je ne croyais 2) que je perdais les eaux 3) que c’était pas possible car il n’y avait quasi pas de liquide.

Je retourne dans le couloir pour aller en salle d’examen pour examiner le col. En fuyant…
Je sentais nettement une grande quantité d’eau couler entre mes jambes, et puis par terre, et puis partout. La SF se marre, moi je commence a prendre conscience…

Col ouvert à 2 doigts et demi.

On passe a l’écho pour estimer le poids des bébés pur la pédiatrie mais rien ne dit que l’accouchement aura lieu cette nuit. La poche peut être rompue et le rester quelques temps, avec des antibio aucun souci.

A l’écho, les bébés sont estimés à 1,7 kg. Je suis déçue, j’espérais qu’ils aient pris plus.

Je commence a ressentir un peu plus les contractions.

Je retourne au monito. Les contractions sont bien présentes et régulières mais pas hyper douloureuses. Les bébés pètent le feu.

On me suggère d’aller marcher un peu et la je commence a sentir vraiment que la douleur monte. Impossible de rester debout quand elles arrivent, elles sont plus rapprochées et longues mais je gère encore en soufflant.

Je retourne dans la salle de monito m’asseoir et la ça devient difficile. Il est environ 19h, je demande à la SF si elle peut réexaminer mon col. Elle me dit que c’est trop tot, mais qu’on va venir. Et puis c’est l’heure des transmissions du service, je ne tiens plus de douleur. Les contractions sont hyper rapprochées, toutes les 2/3 minutes et très longues. Je souffle mais mon ventre me fait horriblement mal.

20h10

Je redemande qu’on me fasse un examen du col, j’explique que les contractions sont très fortes. Elle m’emmène en salle 10 minutes plus tard.

J’ai les lèvres desséchées et souffle en permanence pour tenter de maîtriser la douleur.

Le col est a 6 (!)

20h20

On m’embarque tout de suite pour la salle de naissance.
On me repose de nouveau un monito et la douleur devient insupportable. Je n’attends qu’une chose : le visage (et surtout la piqure) de l’anesthésiste !

Elle m’explique que le temps de son travail est de 15 minutes environ et que l’action de la péri se fera ressentir au bout de 10/15 minutes. Les 30 minutes les plus longues de ma vie. Je dois la regarder comme une junkie !
Elle pose tout rapidement mais entre deux contractions, je ne sens rien, mais espère que tout agira super vite.

Il me faut encore attendre un peu, le col se dilate plus vite que l’effet de la péridurale mais je commence a sentir que les contractions sont moins longues. Il y a du mieux.

A 21h10, 21h20 et 21h40, je reprends une dose car je sens encore bien les contractions même si la douleur n’a plus du tout la même échelle.

Il y a un monde fou dans cette toute petite salle, 2 internes, 2 SF, l’anesthésiste, 1 infirmière, ma mère et je ne sais pas qui d’autre.

J’ai les yeux rivés sur la sage femme et suis a la lettre ses consignes. En 10/15 poussées mon 1er bebe est dehors, le cordon autour du cou comme bijou (non serré mais qu’il a fallu couper avant qu’il soit totalement sorti).

Je l’admire et réalise à peine que la SF va chercher mon 2ème bebe. Je ne fais rien, je la regarde faire, en 3 minutes et me tendre mon 2ème amour.

Ils sont nés à 22h09 et 22h12. Un accouchement idéal, parfait (parait même qu’ils en ont parlé ce midi aux transmissions !), presque incroyable pour une grossesse gémellaire.

Mes bébés sont accueillis en réa, parce qu’il n’y a momentanément pas de place ailleurs. Mais ils rejoindront rapidement la pédiatrie.

Je les admire en caressant leurs mains et leurs jambes si petites, douces et fragiles.

Je pleure de bonheur.

Je réalise que ces bébés sont les miens, que j’ai réussi à faire ces petits êtres si merveilleux.

Et je n’imaginais pas a quel point il était possible d’aimer ces deux petits êtres…

❤️❤️

(J’ai lu vos comm la nuit dernière et vous remercie de tout coeur, je pense sombrer lamentablement dans le sommeil après avoir passé la journée avec mes petits amours et dormi 2 fois 3/4 h la nuit dernière. Merci pour tout…)

Publicités

63 réflexions sur “J’ai deux amours…

  1. Florence dit :

    Très touchée par cette belle nouvelle. Mes jumeaux sont nés un 21 novembre 2013 à 35 sa+4 j. Ma fille pesait 2,090 kg et mon fils 1,770 kg. Fou non 😉? Toutes mes sincères félicitations !

    J'aime

  2. damannerainbow dit :

    J’arrive après la bataille, toutes mes excuses… mais surtout toutes mes félicitations pour ces deux beaux bébés et pour le courage dont tu as du faire preuve. Je vous souhaite énormément de bonheur à tous les 3 et que tes petits rentrent vite chez vous.

    J'aime

  3. julys974 dit :

    Bon sang mais je viens juste de tout lire et je ne comprends pas pourquoi j’ai été désabonnée !!! Nounette, te voilà maman !!! C’est si émouvant… Je vous souhaite beaucoup de bonheur et surtout la bienvenue à tes loulous. Bisous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s