Terrible two…

Je crois qu’il est inévitable de parler aujourd’hui de la phase dans laquelle sont entrés les minis depuis 1 semaine, la bien connue, la terrible, la difficile phase d’opposition, le fameux terrible two, la dite petite adolescence. Celle qui va être notre compagnon de route durant (allez soyons optimiste, 1 an, 1 an et demi!?) et qui va m’en faire voir de toutes les couleurs…

[Petit aparté tout de même, mon petit koala, qui nous a fait des petites montées de températures à 38,6 pendant 3 jours, a sans doute finalement fait une petite roséole. Tout y était, fièvre pendant 3 jours, nez qui coule légèrement et petite toux puis éruption cutanée, sur le ventre, le torse, puis dans le dos, le cou et derrière les oreilles… Il a été très pleureur/nicheur, et a été très demandeur des bras, a été très câlin, a monté/descendre de mes genoux 10 000 fois par jour (oui c’est mignon dit comme ça, oui c’est épuisant 3 jours d’affilées). Le petit clown lui n’a rien pour l’instant, ni fièvre, ni éruption et pète littéralement le feu depuis 2 jours…]

Donc, depuis 1 semaine, je découvre que mes bébés, qui grandissent indéniablement, savent dire NON…

Ils pointent leurs minuscules petits doigts devant moi en faisant « non non non » en le dandinant de droite à gauche…

Ils font une bêtise (jeter les jouets, la cuillère, le biberon, le pain, monter sur la table basse, piquer le jouet du frère en criant, donner une tape, mettre le doigt dans l’œil, refuser de manger les légumes, etc) en me regardant droit dans les yeux et en riant…

Et quand je dis non, au choix, ils pleurent un peu, beaucoup – trop (frustration quand tu nous tiens), rient, vont bouder dans un coin, continuent de plus belle…

Et je suppose que dans ces moments là, on voit de la fumée sortir de mes narines et oreilles simultanément.

Les nuits de samedi et dimanche ont été mauvaises (plusieurs réveils, un bébé qui pleure, l’autre qui cogne sa tête). Malgré cela, les réveils ont été tardifs, entre 8 et 8h30 (ouf!)

Le week-end a donc été difficile et a fini de façon apocalyptique par des jetés de cuillères (pleines) pendant le dîner hier soir, un refus de manger le salé, un biberon bien renversé sur la tablette, le sol et le meuble sous évier, un bébé qui hurle tandis que l’autre se marre et une maman qui pète littéralement un plomb.

J’étais exténuée, déçue de me fâchée, déçue d’être cette maman qui peut crier, faire peur à ses enfants, s’emporter, ne pas rester zen, les coucher tôt sans redescendre en pression. J’étais déçue de ne pas avoir profité d’une journée durant laquelle ils ont aussi été drôles et mignons, curieux et câlins, morts de rire à jouer avec une serviette dans le couloir, bref, d’avoir craqué, été de mauvaise humeur et d’en subir toutes les conséquences.

Ils étaient couchés à 19h57…

La nuit s’est faite sans aucun réveil de 20 à 7h. Ils se sont réveillés souriants et rieurs, et moi j’ai enfoui mon nez dans leurs petits cous, ai caressé leurs petits cheveux et les ai couvert de bisous en appréciant ces petits matins rien qu’à nous 3.

Je sais que ce n’est que le début de cette phase difficile, qui apporte aussi son lot de petits bonheurs comme l’acquisition des 1ers mots, la compréhension de beaucoup de choses, le jeu, la complicité, le rire, etc, mais bon sang, qu’il est parfois/souvent difficile d’être parent, de garder son calme, d’avoir une patience à toute épreuve, de supporter, comprendre, appréhender, attendre, gérer, parer à toutes les situations…

Et vous comment vous faites/avez fait avec vos petits monstres en plein terrible two ?

Publicités

53 réflexions sur “Terrible two…

  1. bienamicalementvotre dit :

    pour des jumeaux come c’est aussi mon cas, je pense que l’on ne devrait pas parler de terrible two mais peut être terrible 2/3/4 car comme tu peux le comprendre les miens ont presque 4 ans et cela dure toujours…. ils ont par contre des moments beaucoup plus sympas depuis quelques mois, mais c’est toujours galère…. si cela te tente, je viens de publier un article aujourd’hui …qui pourrais peut être te plaire. Bonne journée

    Aimé par 1 personne

  2. Scoubidous dit :

    Courage ! « Tout passe ». Voilà ce qui m’aide au quotidien. Ne pas oublier que tout passe.
    Réfléchir aux interdictions et à nos propres « non » inutiles en réfléchissant aux conséquences concrètes d’une non interdiction. Ca permet de lâcher un peu de leste et de souffler un peu, on a moins l’impression de faire la police toute la journée. Le livre de Thomas Gordon « parents efficaces » m’avait beaucoup aidé ! Aujourd’hui, j’ai un peu tout laissé de côté. On fait comme on peut à un instant T, avec les facteurs fatigue, météo, vie de couple… Mais, tout passe 🙂

    J'aime

    • Nanou dit :

      Oui tout passe mais parfois c’est avec quelques difficultés… J’avoue que le fait d’avoir un bébé qui pleure beaucoup m’épuise et met mes nerfs à rude épreuve…
      Tu as entièrement raison sur le non. Avec des jumeaux ce qui est compliqué je trouve, c’est que tu dois parfois intervenir pour ne pas qu’ils se blessent (ou cessent de hurler) parce qu’ils peuvent être aussi complices que durs l’un envers l’autre…
      Je vais regarder le livre, je ne le connais pas celui là !
      Une chose est sûre, on réagit très différemment en fonction de comment on se sent soi même…

      J'aime

  3. AL dit :

    Ah ma belle, je me reconnais dans certaines de tes phrases.
    Pour le moment je le prends encore avec philosophie enfin entre les 4 allées retours au coin pour jetter de cuillère, étalage de yahourt et mangeage de sa soeur …..

    Bisous

    J'aime

  4. maxelie dit :

    Punaise j’avais bien vite oublié cette phase…. Bon mon grand est toujours en opposition mais au moins on peut discuter et se faire comprendre. Je n’ai pas hâte d’y retourner!
    Pour le non, j’ai lu je ne sais plus où qu’il valait mieux dire stop en cas de danger on de vraie interdit, contrairement au non qui peut juste être une réponse négative. Je ne sais pas si c’est clair… (ni si ça marche vraiment) Mais c’est une piste!

    Aimé par 1 personne

    • Nanou dit :

      C’est très bon signe d’oublier ! Je crois/crains en effet que ça dure un certain temps, après, il faut (je pense) apprendre à le comprendre et à le gérer (ce qui n’est manifestement pas encore mon cas). J’ai lu aussi pour le stop, j’essaie de dire non au maximum en effet, même si parfois ça sort plus vite que prévu 😉

      J'aime

      • maxelie dit :

        On oublie pas tout à fait si on y pense on se souvient mais en effet les bons moments prennent le pas sur les mauvais et heureusement sinon on serait tous en HP! Mais comme tu dis le rapport de force est inversé chez toi donc ce n’est pas simple… La technique qui fonctionne pour mon fils est de lui donner des repères (pour les petits tu peux faire des magnets sur le frigo à déplacer en fonction de ce qui est fait par rapport à leur rituel quotidien), de leur donner un choix restreint (par exemple sortir 2 pantalons et leur laisser le choix si l’habillage est prétexte à confrontation), et de valoriser chaque point positif car on a vite tendance à être en conflit tout le temps et donc ne voir « que » les moments moins cool. Bon après tout ça est de la théorie je sais bien que le soir après le boulot c’est hard….

        J'aime

      • Nanou dit :

        J’avoue que moi aussi j’ai oublié les nuits de marde, les pleurs tout bébé, les biberons nocturnes, les micro siestes, les pleurs, encore et encore. On oublie en se souvenant des beaux et jolis moments, ceux qu’on met en photo dans les album, ceux dont on se dit « oh mais c’était trop bien cette journée », en oubliant la crise, les pleurs etc
        Pour les repères et les choix, ils sont un peu petits, en tout cas ça ne pose pas (encore) de soucis. C’est plus de jeter les jouets ou la bouffe, de piquer les jeux du frère et de hurler/pleurer (beaucoup pour l’un) et là j’avoue que je n’ai pas encore de solution. Quant à la mise en pratique, en général, il n’y a aucun problème en semaine, ça se passe à 95% très bien, idem pour le matin (les seuls matins pourris sont avec des réveils avant 6h30). Le problème c’est le we, a fortiori quand il dure 3 ou 4 jours…

        J'aime

      • maxelie dit :

        Tu t’en sors comme une chef! Sinon pour préserver tes nerfs, les boules Quies ça peut être une solution… lol

        J'aime

  5. Quatre enfants dit :

    Dire non le moins possible, uniquement pour les (grosses) mise en danger et pour les règles que tu estimes élémentaires (ici, je n’en ai quasiment plus ..:). Ca évite de trop s’épuiser. La patience, je ne t’en parle pas car j’en manque cruellement, mais je te donne 2 trucs qui aident :
    – oui, ça passe un jour, (il parait)
    – et oui, tu es une mère formidable, qui fait ce qu’elle peut, du mieux qu’elle peux !
    Je t’embrasse

    Aimé par 2 people

    • Nanou dit :

      Tu as jeté l’éponge avec les twins ou déjà avec ton 10 ans quand il était petit (ma question étant, je craque dès maintenant ou j’attends un peu !?) Tu as raison sur le fait de trop s’épuiser inutilement, je n’y arrive pas encore mais il faut sérieusement que j’y pense… Quant à être formidable bien sûr que non, mais qui l’est… Il va falloir qu’on se (re)fasse une soirée défouloir/papotage/chardonnay bientôt ;))

      J'aime

      • Quatre enfants dit :

        Pour être très honnête, avec un seul bébé à la fois, c’est un peu plus facile de tenir le coup, parce qu’il y a quelques minutes de répit entre chaque crise de nerf. Donc j’étais moins « sur le fil » avec les premiers. Le répit, tu ne l’as pas avec les jumeaux, JAMAIS, sauf quand ils dorment (et encore). Ils m’ont épuisés samedi. Les chaussures qu’ils ne veulent pas mettre, les feutres que j’ai caché mais qu’ils trouvent quand même, le bazar dans tout l’appartement, tout le temps, les jeux qui durent 30 secondes à peine avant de passer à autre chose … C’est dur pour moi qui aime « contrôler » un peu mon environnement. Je souffre pas mal ces derniers temps ! Mais on va y arriver, parce que tout le monde y arrive, et que quelques mois de galère, c’est rien du tout hein ! #methodecoue)

        J'aime

      • Nanou dit :

        Je me souviens bien que tu m’avais dit qu’il n’y avait pas de post du terrible two sur ton blog parce que ça avait été (vraiment) hard… J’avoue que ça m’épuise le non et les bêtises mais ce qui me fait monter dans les tours ce sont surtout les pleurs quasi incessants. Oui on va y arriver (tu les vois les gros bras et le mental d’acier là ;))

        J'aime

      • Nanou dit :

        J’avoue que les bébés « chouineurs » ont tendance à agacer… je trouve que ça tape plus sur les nerfs que les bêtises (pas graves hein). A fortiori quand c’est vraiment fréquent et d’un haut niveau sonore…

        Aimé par 1 personne

  6. UnplusZéroégaleDeux (@1plus0egale2) dit :

    Camille a été comme ça tout le we. Je sais pourquoi. J’étais épuisée de ma semaine de travail donc moins patiente et c’est ça en boucle. Hier, j’ai dit STOP et nous sommes parties toute la journée (resto, magasins, parc…) et le soir, ce n’était que câlins avec un coucher avec le sourire. Dès ce matin, elle courrait partout au lieu de se diriger vers la voiture. Je l’ai ignoré (garage sécurisé), j’ai installé le bébé avec le cosy en lui parlant et elle est revenue pour monter dans la voiture. J’étais déjà « stressée car la journée s’annonçait speed et comme elle est une véritable éponge, ça n’aide pas. Si tu vois que la pression monte, souffle un bon coup (Camille m’imite très bien hum). As tu un moyen de t’échapper quelques instants dans l’appartement, les sachant en sécurité ?

    J'aime

    • Nanou dit :

      Ca me rassure…
      Ils sont quand même terribles ces petits. Il est clair que note attitude les bouleverse et a un impact direct sur leur attitude. Ceci étant dit, j’ai un bébé qui pleure beaucoup, et parfois/souvent dès le réveil. je ne peux (dois ?) pas culpabiliser de ça aussi ?! Oui je peux m’échapper un peu mais vraiment un peu, ils commencent à jouer ensemble et selon les moments ça se passe très bien ou alors ça part en vrille 😉
      Ils étaient adorables ce matin… et moi plus reposée et calme

      J'aime

      • Un plus Zéro égale Deux dit :

        Non ne culpabilise pas, ce n’est pas dans ce sens. Il a quelque chose à dire mais ne sait pas comment. Je te souhaite que ce soit ça et qu’il trouve comment te le faire comprendre, différemment.

        J'aime

      • Nanou dit :

        On ne culpabilise pas tout le temps !? Oui, c’est certain que la parole va aider je pense, et que les pleurs ont certainement un sens, même s’il est parfois un peu obscure hélas

        J'aime

  7. marredattendre dit :

    Pas facile le terrible 2 multiplié par 2 ! Pour compenser les moments de crise et d’opposition, tes minis t’offriront cependant des moments magiques où tu seras émerveillée de leurs progrès.

    Aimé par 1 personne

    • Nanou dit :

      Heureusement c’est déjà tellement le cas ❤
      Et je me marre tellement ! j'ai la chance d'avoir un bébé très câlin et un autre très drôle, on vit vraiment des moments merveilleux

      Aimé par 1 personne

  8. lamisskangourou dit :

    Plein plein de courage. Je trouve que chaque instant de la petite enfance conjugue bonheur en barre et difficultés intenses. Sauf quelques périodes lune de miel. C’est vraiment pas facile d’être maman de tout petits, et à la fois on sait qu’on regrettera ces moments avec nostalgie dans 15 ans..
    En tout cas, le terrible two dure un moment mais est plein de phases différentes. On y est depuis une grosse année maintenant et on vit d’autres phases maintenant, les tests des grosses bêtises, les négociations, les « fugues », les galères de propreté. Mais je trouve cela plus facile avec la parole qui permet de limiter les pleurs et de se comprendre car oui, ça tape sur les nerfs. Tes loulous ont du passer un super moment ce matin avec leur maman toute câline. Courage+++ tu es la meilleure, si si !

    Aimé par 1 personne

    • Nanou dit :

      Tout à fait d’accord avec toi comme souvent. L’acquisition de la parole, tout doucement, et la compréhension de tout un tas de choses est subjuguant, et en même temps, le côté tête brûlée est aussi ultra fatigant. Et je sais déjà que la nostalgie sera bien présente… Même si je ne regrette pas les 1ers mois, je regarde les photos avec ce petit côté mélancolique qui dit « c’était la 1ère et la dernière fois »… MILK !

      J'aime

  9. Maman-Tout-Terrain dit :

    Courage 🙂
    Je ne suis pas sure de t’etre tres utile, parce qu’avec des jumeaux, c’est une autre dimension, je crois 😉
    Un truc qui m’a beaucoup servi pendant les « terrible two » que nous avons traverse, c’est l’usage du compte minute. On n’arretait jamais les activites brutalement, mais on prevenait deux minutes a l’avance, on programmait ensemble le compte-minute (il faut en acheter un resistant 😉 ), et ca aidait a sortir de l’activite en douceur, et pas avec une crise.
    Courage… en tout cas, tu as l’air d’etre une super Maman!

    Aimé par 1 personne

    • Nanou dit :

      Je ne sais pas si c’est une autre dimension, disons (je pense) qu’il y a moins de répit…
      Je fais pareil pour quitter le parc, aller se coucher, sortir du bain, par contre je ne connais pas le compte-minute, tu prenais un sablier un truc comme ça ? Merci 🙂

      J'aime

      • Maman-Tout-Terrain dit :

        J’espere que je ne t’ai pas froissee en evoquant une « autre dimension »… c’est plutot pour dire que je ne suis pas sure d’etre competente sur les problematiques conjointes du terrible two et de la gemellite 🙂
        On utilise un compte-minute (minuteur) de cuisine. Celui achete chez Ikea a dure plus de trois ans… Il a fini par rendre l’ame et la on en est a notre deuxieme. En exterieur, on utilise aussi le « timer » du telephone pour eviter de se trimballer avec des accessoires de cuisine 😉

        J'aime

      • Nanou dit :

        Moi froissée !? Mais non pas du tout, je pense que tu as raison d’ailleurs même deux enfants d’âges séparés ne sont pas de la même « dimension » que des jumeaux, c’est indéniable, et c’est vrai pour les bons et les mauvais côtés…
        C’est noté pour le minuteur (effectivement le portable c’est pas mal à l’extérieur ;)))

        Aimé par 1 personne

  10. singa73 dit :

    Comme toi je culpabilise encore beaucoup quand je m’énerve et crie. Des jumeaux = zéro répit comme « Quatre enfants » l’a dit et ça, c’est quelque soit l’âge même si c’est vrai que les « terrible twos » soit une phase particulièrement difficile. J’ai une copine australienne qui a des jumeaux de 3 ans 1/2 comme mes loulous et elle parle souvent des « f****** » threes » :-0

    En fait moi aussi je trouve que chez moi ça chouine beaucoup et souvent pour un rien. Dimanche matin je leur ai fait des crêpes, on était installé sur le balcon et je pensais qu’on allait prendre un petit-déjeuner sympa tous les 3 dans la joie et la bonne humeur mais non, le vent a tourné en 30 secondes car la crêpe de Z n’était pas pliée comme il le voulait alors il s’est mis à pleuré/crié et ne voulait plus toucher à sa crêpe. Je n’ai pas voulu cédé au début et ai refusé de lui en refaire une mais j’ai eu les nerfs d’entendre pleurer dès 7 h du mat alors j’ai craqué et suis retournée aux fourneaux tout en lui criant dessus et en pestant. Bref, petit-dèj de merde…..

    En tout cas, courage Nanou! Tu n’es pas seule .

    Aimé par 1 personne

    • Nanou dit :

      Je pense que le côté « aucun répit » est en effet difficile à gérer parce que par définition il ne permet pas de prendre un nouveau souffle pour accuser le coup du nouveau « drame ».
      En l’occurrence, j’imagine très bien le coup de la crêpe…
      Ce qui est d’autant plus perturbant je trouve c’est qu’ils comprennent plein de choses et en même temps ils ont vraiment des attitudes de tout petits à pleurer/chouiner, etc
      C’est relativement perturbant (et fatigant donc).
      Du coup moi je me sens un peu déçue de moi quand je me fâche parce que comme tu dis si bien, le petit déj qui se voulait parfait se transforme en petit dej de merde…
      On est toutes dans le même bateau !!
      (des news en mp pour savoir où vous – en – êtes) ?

      J'aime

  11. Alisore dit :

    Ma puce s’est pas mal opposée entre 18 et 20 mois mais finalement’ ça n’a pas duré plus que ça, maintenant quand elle dit non c’est en se marrant et en courant dans l’autre sens pour rire (par ex au moment d’aller au bain 😁); je le prends comme un jeu aussi mais j’imagine qu’avec 2 c’est carrément épuisant car il y en a tjs un qui part dans l’autre direction … et quand on est fatiguée on craque tous et toutes c’est bien normal ! Ne sois ps trop dure avec toi-même, essaie de verbaliser au max (comme tu dis ils captent tout désormais ! Explique leur calmement ce que tu ressens, ton épuisement, Ca peut marcher !😉)
    Courage ma belle !😘

    J'aime

  12. tittounett dit :

    Tu peux varier STOP et non. Ça t’aide?
    Tu en prends un et tu tapes sur l’autre.
    Tu as une cave ?
    Ma copine a des jumelles. Elle attend des jumeaux/jumelles. Tu relativise ?
    3 ans dans 2 mois et c’est encore la même ici en pire.
    Tout n’est qu’étape.
    Instaure des leitmotiv avec explication : STOP. Il y a des règles à la maison. Tu ne peux pas faire ça. Je ne peux pas te laisser faire.
    Essaie le positif : (il tape) : on fait un câlin? Tu fais un bisous?
    Le coin ?
    Bref … Courage.

    J'aime

  13. 3 enfants en 3ans dit :

    Un terrible two n’est pas simple… alors deux en même temps ! et seule face à eux ? Je te tire mon chapeau 🙂
    3 enfants, 3 expériences différentes. La plus douloureuse a été la première : ma puce se jetait au sol en hurlant… peu importe où elle se trouvait… je ne sais toujours pas quel miracle nous a épargné les services sociaux car elle semblait très TRES malheureuse.
    Mon deuz n’a pas fait de terrible 2 (il se contentait de regarder les crises de sa soeur, l’air surprit), mais a été imbuvable pendant plus de 6 mois quand il a eu 3 ans (et est très collant ces temps ci, une vraie sangsue)
    Mon troiz a le terrible 2 souriant (comme le reste) et est un formidable comédien… On est très détendu faca à lui (la force de l’expérience) et comme dit par « quatre enfants » on parvient souvent à détourner son attention, lui laisser des choix fermés (tu veux mettre les chaussettes rouges ou les bleues ?) etc. Mais ces solutions, facile à mettre en place avec lui, n’ont jamais JAMAIS fonctionné avec ma grande.
    Ma conclusion : bon courage, il n’existe pas de recette miracle pour cette phase saine et indispensable… Peut être varier les techniques proposées un peu partout et voir laquelle fonctionne sur l’un ou l’autre (rêvons : sur tes deux) de tes enfants

    Encore une fois : c’est malheureusement une phase normale de développement qui montre qu’ils grandissent bien
    (et crois moi, mieux vaut maintenant qu’à 3 ou 4 ans -pour les 4 ans, tu peux lire chez moi l’article « le jour ou j’ai décidé d’aller voir un psy »- l’enfant en question, je le connais au quotidien, n’avait jamais fait de crises avant ce dont parle sa maman)

    J'aime

    • Nanou dit :

      Je me raccroche à chaque fois à l’idée que cette période est un passage obligé, qu’elle est nécessaire surtout. J’irai lire ton post ce midi 😉
      Ce qui est difficile pour moi ce n’est pas (pour l’instant hein) cette opposition, qui n’est ni violente ni méchante (pour l’instant) mais c’est plus les pleurs de l’un de mes deux bébés qui sont très très difficiles à gérer et beaucoup trop fréquent. Je ne compte pas le nombre de fois où il s’est mis à pleurer le we dernier, mais aussi celui d’avant. Et j’avoue que ma patience et ma bonne volonté se fissure dans ces cas là…

      Aimé par 1 personne

  14. Idryl dit :

    Je ne connaissais pas cette expression le two, mais je suis aussi en plein dedans !! Ma réaction ? La même que la tienne je pense, ne pas céder aux caprices, rester ferme et zen en même temps (autant que possible), et attendre que ça passe..!

    J'aime

  15. Maman BCBG dit :

    Terrible two cyclique chez nous(et qui dure encore à 3 ans passés !)
    En gros mon fils est infâme pendant 2 ou 3 semaines. Puis ça se calme durant quelques semaines. Et puis rebelote il nous rend fou de nouveau…..

    Hâte que ça finisse, même si les acquisitions sont géniales (le langage !! je kiffe !!!)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s